Pourquoi investir dans un GFV ?

GFV

En investissement, il faut être malin et savoir diversifier ses patrimoines. Pourquoi ne pas vous laisser tenter par un placement dans les vins ? Pour investir dans ce domaine, il suffit d’être un passionné de vin. Sachez qu’il existe de nombreuses façons de s’intéresser à cette fameuse boisson comme les ventes aux enchères, l’achat en primeurs, la constitution d’une cave, les foires dédiées, un groupement foncier viticole. Si vous avez envie de placer des fonds dans un vignoble sans mettre la main dans la pâte, avoir recours à un GFV est la meilleure option.

Les principes de la collectivité foncière viticole

Le système du GFV est sensiblement le même qu’à celui des communautés foncières agricoles. L’exploitation est confiée à un vigneron de confiance possédant plusieurs années d’expérience. À chaque date convenue, vous recevrez des bouteilles de vin ou une part du loyer. Que ce soit pour les associés ou l’exploitant, il s’agit d’un contrat gagnant-gagnant. Mais attention, avec ce type de contrat, en cas de problème lié à la commercialisation ou à la production, le vigneron est le seul responsable. Et afin d’assurer le bon fonctionnement de l’association, un dernier acteur intervient : la société de gestion. Cet acteur a pour rôle principal d’assurer la gestion de la collectivité. La société s’occupe donc de la distribution des loyers de sélectionner le bon exploitant et de régler les charges courantes. Dans la majorité des cas, elle gagne 3 % des revenus du fermage pour chaque domaine. Envie de découvrir un peu plus la communauté des investisseurs amoureux du vin, rendez-vous sur groupementfoncierviticole.com. C’est le site où vous pourriez contacter un expert en un seul clic et qui rassemble des milliers d’informations.

Quels sont les avantages de la communauté ?

Le placement financier dans une vigne n’est pas comme un investissement classique. Le placement de fonds dans des vignes est plutôt un investissement de plaisir sur le long terme. En achetant des parts de gfv, vous achetez un ticket d’entrée dans le monde du vin. Car une fois par an, vous assistez à une réunion de tous les membres au domaine. Au programme, il y a le partage d’expérience, la découverte du millésime, la visite du domaine et la dégustation des vins de la propriété. En intégrant cette société non exploitante, vous bénéficiez également des avantages financiers. Certes les rendements sont assez faibles, mais vous touchez un revenu régulièrement. La somme de ce dernier dépend des parts de gfv détenus. Vous pouvez également constituer une cave composée uniquement de vin rare sans vous ruiner. En tant qu’associé, vous bénéficiez d’une remise exceptionnelle sur les vins de la communauté viticole. Sachez qu’être membre d’une société civile non exploitante vous permet de profiter de quelques avantages fiscaux sur l’ISF, sur la succession et sur l’impôt des revenus.

Les clés pour mieux investir

Sachez que le placement d’argent dans un vignoble est destiné à des investisseurs particuliers. Mais avant de faire le grand pas, il est important d’évaluer plusieurs paramètres. À commencer par les groupements fonciers viticoles. Renseignez-vous bien avant de vous engager afin d’éviter la perte de capital. Faites la comparaison des frais de souscription. Dans la majorité des cas, le droit d’entrée est de 8 %. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel pendant toutes les démarches. Comment sortir de la communauté ? Il est important de savoir que vous êtes libre de rompre le contrat à tout moment. Les modalités de la liquidité de vos parts dépendent du type de collectivité. Si ce dernier est à capital variable, il suffit de trouver un acquéreur de vos parts. Et aucun droit d’enregistrement n’est appliqué. En ce qui concerne le capital fixe, le processus de cession de parts est assez similaire. La seule différence est que vous supportez des frais fixes d’enregistrement.

Vacances : comment bénéficier des meilleures promos?
Qu’est-ce que le patrimoine ?