Souscrire à un micro crédit : quelles démarches suivre ?

micro crédit

Le micro crédit est un prêt personnel permettant de financer des soins médicaux mal remboursés, des équipements de première nécessité, une formation professionnelle ou des frais de scolarité. Ce crédit un peu particulier, réservé aux personnes aux revenus modestes, ne peut être envisagé pour le remboursement de prêt, ou le financement d’un projet immobilier. Comment en faire la demande ? Quelles sont les diverses modalités de ce microcrédit ? C’est ce que nous allons voir.

Comment réaliser une demande de microcrédit ?

micro créditLe micro crédit est un prêt bien plus flexible et plus souple qu’une offre de financement traditionnelle, comme un prêt immobilier ou un prêt à la consommation (avec qui il est d’ailleurs souvent confondu). Cependant, il fait l’objet de certaines conditions, s’il est bien plus accessible qu’un prêt classique, tout le monde n’est pas en mesure d’en bénéficier.

À qui faire une demande de microcrédit ?

Attention : toutes les banques ne sont pas en mesure de proposer des micro crédits. En effet, seuls certains établissements sont partenaires de cette offre. Il s’agit du Crédit Agricole, du Crédit Mutuel, de la Banque Postale, du Crédit Municipal, du Crédit Coopératif, ainsi que de la BNP. Des organismes privés comme cashper.fr sont également en mesure de proposer du micro crédit. Le réseau social qui accompagne les personnes à la recherche de ce type de prêt peut les orienter, vers le prestataire le plus adapté.

Quels sont les documents nécessaires pour obtenir un tel prêt personnel ?

Pour souscrire à un micro crédit, plusieurs justificatifs sont nécessaires. Tout d’abord, l’organisme prêteur exige des quittances de loyer, qui prouvent que le souscripteur est en mesure d’assurer le remboursement de son prêt. Des justificatifs de revenus récents, ainsi que le dernier avis d’imposition devront être fournis.

Micro crédit : qui peut en bénéficier ?

Pour profiter d’un micro crédit, il est obligatoire d’être suivi et accompagné par un réseau social, comme nous l’avons vu précédemment. Précisons également que ce type de prêt bancaire a été conçu pour une certaine catégorie socio-professionnelle. Peuvent bénéficier du micro crédit :

Les personnes dont les revenus sont faibles : ce sont généralement celles qui sont exclues du système bancaire traditionnel.

Les personnes à la recherche d’un emploi, ou celles qui possèdent un contrat de travail à durée déterminée, travaillent en intérim, ou sont bénéficiaires du RSA.

Les personnes fichées à la Banque de France, sous certaines conditions : le montant du surendettement ne doit pas être supérieur à 1000 €. Si votre taux d’endettement est supérieur aux 33% réglementaires, vous pouvez réaliser une demande de microcrédit.

Les personnes sans garant, qui ne sont pas en mesure de sécuriser leur emprunt.

Vous remplissez toutes ces conditions ? Dans ce cas, vous pouvez effectuer une demande de microcrédit, à condition de vous être renseigné au préalable, concernant les aides pour lesquelles vous êtes éligible.

Découvrez les modalités du microcrédit

Le montant : le microcrédit permet l’empreint d’une somme entre 100 et 5000 €.

Le délai de remboursement : il peut être étalé sur une durée de 6 à 36 mois. Mais, dans certaines conditions seulement, le remboursement peut avoir lieu sur une période de 5 ans.

Le taux d’intérêt : tout dépend de l’organisme qui propose le microcrédit. Généralement, ce taux est compris entre 1 et 4%. Il convient donc de comparer les différentes offres, afin de trouver la solution la plus avantageuse.

Le remboursement anticipé : il est autorisé et, contrairement à un crédit traditionnel, il ne fait pas l’objet de pénalités.

Rénover sa maison en faisant appel à une entreprise experte en Île-de-France
Solutions de placements financiers à forte valeur ajoutée : conseils en ligne