Qui est concerné par l’IFI ?

IFI

L’impôt sur la fortune immobilière ou IFI a été présenté devant le parlement français en 2017. Cette nouvelle mesure est portée par le gouvernement d’Édouard Philippe. L’application de l’IFI met fin à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). L’IFI est applicable à partir de l’année 2018. Comment se calcule-t-il et quels sont les biens assujettis à l’impôt ?

Quelles sont les personnes concernées par l’IFI ?

L’IFI repose sur les mêmes bases de calcul que l’ISF. Toutefois, il a reçu quelques ajustements par rapport aux anciennes règles. Contrairement à l’ISF, il ne concerne plus l’épargne, les valeurs mobilières et les placements financiers. Seul le patrimoine immobilier est imposable.

Le montant de l’IFI suit un barème progressif. L’impôt est applicable aux patrimoines dont la valeur dépasse les 1,3 million d’euros. Son mode de calcul repose sur six tranches d’imposition. Les taux varient de 0 à 1,5 % à moins d’effectuer un don IFI.

Les personnes redevables à l’IFI sont celles qui résident en France et dont le patrimoine immobilier dépasse la valeur nette taxable de 1,3 million d’euros. Pour les personnes impatriées, elles sont exemptées d’impôt pendant les cinq années après leur retour en France. Les biens imposables sont ceux qui se trouvent en France uniquement.

Quels sont les biens concernés par l’IFI ?

Tous les biens immobiliers d’un foyer fiscal sont touchés par cet impôt. Le contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt à condition de faire un don IFI. La résidence principale bénéficie d’un abattement de 30 %. Les parts dans une SCPI ou une SCI sont aussi imposables. Toutefois, les biens immobiliers opérationnels, c’est-à-dire les locaux professionnels et les bureaux n’y sont pas assujettis.

Les œuvres d’art et les biens locatifs meublés n’y sont pas aussi assujettis. La condition pour la location meublée est que le revenu du loueur s’appuie sur plus de 50 % sur la location de son bien. De plus, si les recettes dépassent les 23 000 euros, le bien loué est exclu de l’IFI.

Les biens ruraux sont également exonérés d’impôt. C’est le cas des terres agricoles, des biens ruraux ayant un bail à long terme, les bois et les forêts. L’exonération est estimée à 75 % de la valeur des biens, en échange d’une gestion durable des forêts.

Le don solidaire pour réduire l’IFI

Les redevables de l’IFI peuvent bénéficier d’une réduction fiscale en faisant un don. La réduction d’impôt est plafonnée à 50 000 euros. Pour faire un don IFI, le contribuable propose d’aider financièrement un organisme d’utilité publique. Le montant de la réduction fiscale représente 75 % du montant du don effectué.

En atteignant un certain montant, vous réussirez à annuler votre IFI. Pour effectuer le calcul, il suffit de faire un rapport entre le montant du IFI et 0,75. Ainsi, pour un montant de IFI de 7500 euros, le contribuable peut faire un don IFI de 10 000 euros pour l’annuler.

Afin de bénéficier de la réduction, le redevable doit mentionner le don dans sa déclaration IFI. Les dons considérés pour l’IFI 2021 sont, par exemple, ceux réalisés entre la déclaration de l’année précédente et la date limite de déclaration pour l’année 2021.

Quelles sont les déductions en 2021 pour le 3 eme pillier ?
La revente LMNP en loi Censi Bouvard