Sécurité, autonomie : quels autres avantages apportent le portage ?

portage

En général, le choix entre l’auto entrepreneur et le salarié nécessite d’oublier la sécurité pour la liberté ou vice versa. Le portage salarial brise cette dichotomie en offrant aux chefs de projet les deux avantages. Sécurité sociale complète, parcours de formation, assurance chômage, liberté d’organisation totale, choix du travail… Suivez dans cet article les nombreux atouts du portage salarial !

L’autonomie du statut indépendant

L’un des privilèges dominants de l’indépendance est la possibilité de choisir des missions. C’est un privilège dont bénéficient tous les freelances exerçant leurs activités dans des sociétés de portage. En plus de choisir vos missions, ce statut de salarié vous offre la liberté de négocier vos honoraires librement avec vos clients. Vous pouvez fixer un prix en fonction de votre domaine d’activité, de votre expérience et de la rareté de votre spécialité.

Un emploi du temps adapté à votre vie personnelle. Vous voulez trouver du temps libre pour profiter de vos loisirs ou de votre famille ? Les portages salariaux vous permettent de vous planifier comme bon vous semble selon vos envies et votre charge de travail. De plus, en qualité de professionnel responsable et autonome, vous choisissez vous-même le meilleur endroit de travail : à votre domicile, en espace de coworking, chez votre client… Le nombre de sociétés recourant au service d’un portage salarial ne cesse de croître, car cette solution présente de nombreux avantages.

Une aventure entreprenante sans prise de risque

L’entrepreneuriat est un investissement, non seulement sur le plan économique, mais également sur le plan personnel. Ainsi, avec plus ou moins de prise de risque, cela dépend de la nature du projet, du statut personnel, de la structure juridique choisie et familiale de l’entrepreneur.

Avec ce statut de salarié, vous pouvez travailler à votre compte sans créer votre structure juridique. Après avoir signé la première mission, votre activité indépendante commence ! Il n’y a pas de processus de création, ce qui signifie également qu’il n’y a pas de processus de liquidation ou de cessation en cas de changement ou de difficultés de projet ; les salariés portés qui souhaitent cesser leurs activités doivent simplement mettre fin à leur relation avec leur société portage.

Comme tout autre dispositif qui permet des activités professionnelles, le portage salarial est inévitablement soumis à certaines restrictions. Tout d’abord, il est important de savoir que plusieurs des privilèges dont bénéficient les salariés portés (soutien personnel, accès à la formation, réseautage, offres d’emploi, etc.) ont une contrepartie. Cela se traduit par des charges sociales prélevées directement sur leur chiffre d’affaires. De plus, le montant demandé par le salarié porté excède le montant salarial chargé. Cependant, il est à un niveau inférieur à celui de la plupart des cabinets de conseil pour des services similaires.

Gestion de bureau simplifiée

En tant qu’un chef d’entreprise, votre entreprise de portage salarial paie non seulement vos salaires, mais prend en charge la gestion de la facturation et du reporting liés à votre activité. Le temps gagné peut être utilisé pour trouver, former, entretenir votre réseau ou accomplir des missions !

Votre seul travail consiste à déclarer vos dépenses de vente et vos heures travaillées dans votre rapport d’activité mensuel. Cependant, cela est très faible par rapport aux nombreuses responsabilités de gestion auxquelles les créateurs d’entreprises sont confrontés. Autonomie, sécurité : quels autres avantages ? Le portage salarial facilite la relation entre l’entreprise et le salarié porté pour laquelle il exécute ses missions. Cela libère les salariés des contraintes administratives, apporte confort et protection sociale intégrale, leur donne un maximum de temps à consacrer à leurs activités, et assure flexibilité, efficacité et sécurité des sociétés prestataires. De plus, les salariés peuvent exercer leurs droits à la formation.

Guide pratique pour investir dans une scpi
Hospitaliers : Pourquoi souscrire à une complémentaire retraite ?