Vous avez la main verte ? Proposez vos services de jardinier à domicile

Le jardinage, ça vous parle ? Si vous avez la main verte et que vous aimez les plantes, pourquoi ne pas en faire votre métier ? En mettant votre talent à profit, vous pouvez aider des millions de Français, tout en vous faisant quelques sous. Ci-après la fiche métier du jardinier à domicile professionnel.

Les diplômes et formations pour devenir jardinier à domicile

De nombreuses personnes travaillent aujourd’hui en tant que jardinier sans pour autant détenir un diplôme spécifique. Ces derniers se contentent de suivre des formations spécialisées et de leurs connaissances du jardinage pour exercer leur métier. Il faut tout de même savoir qu’avec de bonnes qualifications, il est plus facile de trouver un travail dans le domaine.

Ci-après les divers diplômes permettant d’accéder au métier de jardinier professionnel :

-CAP agricole jardinier paysagiste

-CAP agricole production horticole

-CAP agricole métiers de l’agriculture

-CAP agricole travaux paysagers

Cette liste n’est pas exhaustive et il existe d’autres diplômes qui ouvrent au métier de jardinier. Les études suivies vont dépendre de la spécialisation de l’intéressé et de la voie qu’il souhaite suivre. A défaut d’études dédiées au jardinage, le mieux est de suivre une formation professionnelle.

Les avantages fiscales de l’embauche d’un jardinier à domicile

Les particuliers qui souhaitent recourir aux services d’un jardinier à domicile bénéficient d’un crédit d’impôts sous quelques conditions. Ce crédit est octroyé aux personnes, qui, soit engagent un prestataire, soit font appel à un organisme agrée pour effectuer des travaux de jardinage.

Ces travaux concernent l’entretien à titre occasionnel des jardins et/ou potagers des employeurs. Cette intervention doit impérativement se réaliser au sein de la résidence principale ou secondaire du particulier pour faire l’objet d’un crédit d’impôts.

Le montant de ce crédit compte 50 % de la rémunération du salarié, ce qui constitue une énorme économie pour l’employeur.

Les qualités personnelles requises pour accéder au métier

La première qualité qu’il faut avoir pour devenir jardinier est d’aimer la nature. Puisque le jardinier sera constamment en contact avec cette dernière, il est important qu’il ait de bonnes connaissances dans ce domaine.

Le sens relationnel est également requis pour exceller dans ce métier. Travaillant en équipe ou seul, le jardinier devra communiquer avec ses coéquipiers et sa clientèle en permanence pour le bon fonctionnement de son travail.

Une bonne condition physique est nécessaire pour devenir jardinier. Ce dernier doit savoir s’adapter à toutes les situations climatiques et n’importe quel chantier. Son rôle est de s’occuper de la verdure et il travaille généralement en extérieur. Il doit alors être assez endurant et faire face aux intempéries.

Vous êtes pédagogue ? Proposez vos services de soutien scolaire
Vous parlez une langue étrangère couramment ? Proposez vos services de traduction