Investir dans la forêt française permet de profiter d’un avantage fiscal

Les forêts représentent un placement refuge qui n’exige pas nécessairement un grand investissement à la base et qui est un moyen de tirer profit d’un rendement constant et de nombreux avantages fiscaux. Les lignes suivantes vous en disent long.

Avantages fiscaux

L’investissement en forêt implique de faire l’emplette d’une parcelle forestière ou d’une unité forestière. Cet investissement procure une réduction d’impôt sur le bénéfice, et une exonération de la taxe sur l’actif immobilier. Alors, les avantages fiscaux acquis entraînent une baisse d’impôt sur le revenu, et même une réduction de l’assiette fiscale sur l’impôt de solidarité sur la fortune ou ISF. Il est donc possible de réduire ses impôts en investissant dans les forêts. Il existe en ce moment plusieurs raisons d’investir dans le groupement forestier. Suivant le profit de l’investisseur, les buts à atteindre peuvent être nombreux : transmettre ou rénover un patrimoine, réduire ses impôts sur le bénéfice ou l’ISF, ou tout simplement s’engager dans un investissement à long terme, une matière première : la forêt.

Investir dans les forêts françaises : comment s’y prendre ?

La France est un pays qui a des forêts. Dans ce pays, le bois n’est plus un investissement mais une ressource, une vraie matière première à prendre en compte. Les investisseurs français doivent savoir qu’il est possible de réaliser un investissement dans le domaine forestier. Il existe deux manières de procéder : en direct ou par l’entremise d’un groupement forestier autorisée par l’Autorité des Marchés Financiers. Pour l’investissement forestier en direct, c’est l’acquisition d’une parcelle de forêt par le biais d’une entreprise d’établissement rural et d’établissement foncier et d’un notaire. Le rendement est plus essentiel pour le bénéficiaire de la parcelle. Par contre, la plupart des contraintes de gestion (coupe, entretien, etc.) sont à envisager. Pour l’investissement par le biais d’un intermédiaire, c’est l’acquisition de parts dans l’association forestière. Répartition du rendement entre les investisseurs, proportionnellement à l’investissement. La gestion de la terre est assurée par le groupement forestier, ce qui vous débarrasse de toute anxiété.

Investir dans la forêt française : quel intérêt ?

Si la performance annuelle des forêts paraît peu élevée envers d’autres placements, le bois et les forêts sont un investissement sûr qui se projette à long terme. Suivant le call envisagé (en direct ou par l’intermédiaire d’un GFF), il nécessite peu d’investissement humain et d’entretien. Mais avant tout, il faut savoir que posséder un domaine forestier ou uniquement un certain nombre d’hectares représente une dérogation fiscale avantageuse.

Comment réduire ses impôts grâce au CITE ?
L’emploi et les services à domicile permettent de réduire ses impôts par le biais de crédits d’impôts